Opinions Luxembourg Immigration Logement Brexit

Les priorités des sociaux-démocrates au Luxembourg : entretien avec Alex Bodry

Immigration, Logement, Brexit : Alex Bodry partage son point de vue sur trois thèmes d'actualité


Victor


Alex Bodry, député au Parlement luxembourgeois et président du groupe parlementaire socialiste, répond aux questions de #ProgressiveEurope. Il évoque les positions des sociaux-démocrates en matière d’immigration et de logement au Luxembourg, et partage sa perspective sur le Brexit.


Certains Européens redoutent l’arrivée massive de réfugiés, pensant que leur pays ne peut pas prendre en charge autant d’étrangers. Pourtant, au Luxembourg, près d’un habitant sur deux est né à l’étranger. Comment le pays réussit-t-il à intégrer ces personnes pour former une société ?

En effet, les Luxembourgeois représentent aujourd’hui 53% de notre population, qui augmente continuellement en raison d’une croissance économique solide. Notre tradition de l’immigration remonte au début du XXème siècle, avec le développement de l’industrie sidérurgique nationale. L’intégration est basée en grande partie sur notre système scolaire et sur une société civile très développée. Ce processus fonctionne très bien avec la seconde génération. Il a été encouragé par la création de nombreux emploi, et par l’immigration d’Italiens puis de Portugais, c’est à dire de personnes venant de pays de tradition culturelle catholique.

La population du Luxembourg augmente et le logement semble être une problématique importante : comme dans de nombreuses zones densément peuplées en Europe, trop peu d’appartements sont disponibles. Comment les sociaux-démocrates comptent-ils résoudre ce problème ?

Outre la question de la mobilité, la situation sur le marché de l’immobilier est un sujet politique majeur. Comme d’autres centres urbains, le Luxembourg fait face à une augmentation majeure des prix des terrains, des appartements et des maisons, à raison de 6% par an. En tant que sociaux-démocrates, nous voulons une politique plus interventionniste de la part de l’État et des municipalités en faveur de la mobilisation de terrains constructibles et du développement de projets de logements sociaux. Nous sommes en faveur d’une limitation légale des loyers et d’une taxe sur les terrains à bâtir après un certain temps sans construction.

Passons maintenant à un autre sujet d’actualité sensible, le Brexit. Le Luxembourg a des liens très forts avec le Royaume-Uni. Pensez-vous que le Brexit va nuire à votre pays ?

Le Luxembourg n’a jamais soutenu le Brexit, et il y reste opposé : la sortie de l’UE ne profitera ni à la Grande-Bretagne, ni à l’Europe. Dans certains domaines, le Royaume-Uni était l’un de nos alliés politiques. Mais dans le même temps, la place financière de Luxembourg pourrait profiter de la délocalisation de certaines activités depuis Londres vers les centres financiers européens. Cela pourrait créer des emplois dans des domaines où le Luxembourg est très spécialisé. À court terme, nous ne présageons pas d’impact négatif majeur du Brexit.


Alex Bodry est député au Parlement luxembourgeois et président du groupe parlementaire socialiste.