progressive_europe_logo_v2b

Lettre de mission

Nous aspirons à une Europe démocratique. Nous pensons que l’Europe requiert une coopération, une coordination et une communication renforcées entre les parlementaires des divers États de sorte à leur permettre de lancer davantage d’initiatives politiques à l’échelon européen. Il est fondamental de renforcer le rôle des parlements nationaux au sein de l’UE et du Parlement européen, le principe de subsidiarité restant à cet égard la ligne directrice de la coopération interparlementaire.

Dans ce cadre, les groupes parlementaires sociaux-démocrates et socialistes des États membres de l’UE ont lancé une plate-forme internet, « L’Europe progressiste », sous les auspices des présidents de groupes. Cette plate-forme vise à promouvoir les débats et à faire le lien entre les parlementaires nationaux et les membres du Parlement européen. Par ailleurs, elle rendra compte des entretiens réguliers entre les présidents, de même que des conférences régulières des parlementaires en charge des affaires budgétaires et financières. Toutes ces activités sont étroitement liées à l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen.

Étant progressistes, nous aspirons à créer de meilleures chances dans la vie des citoyens européens. Notre objectif est de mettre tous les Européens en état de jouir d’une vie de qualité et de prendre pleinement part à la vie sociale. Tout en luttant pour des politiques progressistes au niveau national, nous savons que pour atteindre nos objectifs politiques, il nous faut aussi une Europe sociale, une UE proche de ses citoyens et une économie européenne solide. Il est de notre responsabilité commune de faire de l’Union européenne un vecteur de justice sociale, de croissance, d’intégration et de démocratie.

Il est nécessaire d’agir avec détermination pour rétablir la croissance économique, créer des emplois de qualité, des sociétés inclusives et garantir la sécurité. La crise et ses répercussions dévastatrices sont encore une dure réalité pour nombre d’Européens. Les difficultés économiques persistantes, le taux élevé de chômage (des jeunes), la montée de l’extrême droite, la poussée du populisme et du nationalisme, l’affaiblissement de la solidarité et les abominables attaques terroristes sont autant d’évolutions extrêmement inquiétantes qu’il faut prendre très au sérieux. Elles surviennent à un moment où l’Europe, dans des proportions inédites, est confrontée à un afflux de réfugiés originaires de régions déchirées par la guerre et la pauvreté.

Aucun de ces défis ne pouvant être relevé par un pays isolément, la collaboration des États membres de l’UE est la seule voie possible. Dans ce processus, l’étroite coopération des parlements nationaux est plus importante que jamais. Notre plate-forme se veut être une contribution à cet effort.

En même temps, elle est un signal fort de l’unité européenne et d’un esprit européen.

Paris, septembre 2016